Homélie du Cardinal Fridolin Ambongo, lors du Rassemblement des catéchistes. Paroisse Ste Rita.


Homélie de son Eminence Fridolin Cardinal Ambongo Archevêque Métropolitain de Kinshasa, lors du Rassemblement des catéchistes. Paroisse Ste Rita. Mardi 17 mai 2022


Textes bibliques : Ac 14, 19-28 ; Jn 14, 27-31



Mes chers Diocésains et Diocésaines,

Chers catéchistes,

Chers frères et sœurs dans le Seigneur,


1. Je suis heureux de rencontrer aujourd´hui les catéchistes de l´Archidiocèse de Kinshasa ainsi que ceux de la Paroisse Ste Rita du Diocèse de Kisantu, qui nous accueillent, à l´occasion de la Journée du « Catéchiste à l´écoute de son pasteur ». Notre rassemblement de ce jour a un double objectif. Premièrement, nous voulons rendre grâce à Dieu pour ses nombreuses grâces qui accompagnent notre engagement missionnaire dans l´Eglise. Deuxièmement, nous profitons de cette rencontre pour réfléchir une fois de plus sur le rôle et la place du catéchiste dans l´œuvre d´Evangélisation, et ce, à la lumière de la lettre apostolique du Pape François « Antiquum ministerium », qui établit le ministère de catéchiste.


2. Mais avant toutes choses, je vous salue tous et toutes cordialement d´être venus nombreux à cette célébration eucharistique. Je remercie particulièrement le Curé de la Paroisse Ste Rita, le Père Olivier et les fidèles de cette communauté paroissiale pour l´accueil fraternel et chaleureux. J´adresse également mes remerciements à l´abbé Alois Konde, Directeur du Centre de Pastorale Lindonge et à tous les membres de la Commission diocésaine de la catéchèse pour cette initiative qui consiste à rassembler tous les catéchistes autour de leur Pasteur propre, et aussi pour tout le travail qu´ils réalisent pour la cause du Royaume de Dieu.


3. Frères et sœurs dans le Seigneur, comme le Pape François le met si bien en évidence, le ministère de catéchiste dans l´Eglise est très ancien. Il est déjà présent depuis le temps des Apôtres. Dans sa lettre aux Corinthiens, Paul atteste en effet l´existence du service de l´enseignement lorsqu´il fait allusion notamment à ceux qui ont reçu la charge d´enseigner ( 1 Cor12, 28-31). En tant que forme spécifique d´enseignement de la Parole de Dieu, la catéchèse occupe ainsi une place centrale dans l´œuvre d´Evangélisation. Elle mérite en conséquence toute la sollicitude de l´Evêque, qui est en fait le premier catéchiste de son diocèse.


4. Mais l´Evêque seul ne peut accomplir ce travail. Voilà pourquoi il s´associe, en plus de son presbyterium qui partage avec lui la même charge pastorale, des catéchistes, c´est-à-dire ces hommes et ces femmes, qui sont appelés à collaborer au service pastoral de la transmission de la foi. En fait, il s´agit de ces nombreux laïcs animés de grande foi, bien formés et qui reçoivent de l´Evêque le mandat de diffuser l´Evangile par l´enseignement catéchétique à différentes étapes : De la première annonce de l´Evangile jusqu´à la formation permanente des baptisés, en passant par la préparation aux différents sacrements.


5. Oui chers catéchistes, votre engagement est noble, voire indispensable à la vie ecclésiale. Tout catéchiste est à la fois témoin de la foi, maître et mystagogue, accompagnateur et pédagogue qui instruit au nom de l´Eglise. C´est donc à juste titre que le Pape François a institué le ministère laïc de Catéchiste, qui a une forte valeur vocationnelle.


6. A propos le Pape François écrit : « Il est bon que pour le ministère institué du Catéchiste soient appelés des hommes et des femmes de foi profonde et de maturité humaine, qui aient une participation active à la vie de la communauté chrétienne, capables d´accueil, de générosité et d´une vie de communion fraternelle, qu´ils reçoivent une formation biblique, théologique, pastorale et pédagogique, nécessaire afin d´être des communicateurs attentifs de la vérité de foi, et qu´ils aient déjà acquis une expérience préalable de catéchèse » (Antiquum ministerium, n. 8). Ce que le Pape dit spécifiquement des catéchistes institués, vaut également pour tous les catéchistes.


7. Désormais, il y a deux sortes de catéchistes : les catéchistes institués et les catéchistes non-institués. Les catéchistes non institués le sont d´une manière temporaire. Ils reçoivent un mandat ecclésial de préparation aux sacrements de l´initiation chrétienne ; mandat renouvelable au début de chaque année catéchétique à travers l´envoi par le responsable paroissial. Quant aux catéchistes institués, ils reçoivent de l´Evêque un mandat stable une fois pour toutes, pour une activité qui va au-delà de la préparation aux sacrements, selon les dispositions décidées par l´Evêque ordinaire du lieu.


8. Chers catéchistes, en exprimant aux uns et aux autres ma profonde gratitude pour tant de sacrifices et le témoignage de votre foi, je voudrais vous exhorter à être de vrais missionnaires et des témoins du Christ que vous proclamez par votre vie, votre comportement et votre Parole. Suivez l´exemple des apôtres de foi et de courage Paul et Barnabé dans leurs voyages missionnaires tels que nous l´avons entendu dans la première lecture tirée du livre des Actes des Apôtres et soyez des communicateurs de la foi dans le monde d´aujourd’hui.


9. Au sujet de Paul et Barnabé, St Luc écrit: « Le lendemain, avec Barnabé, Paul partit pour Derbé ; dans cette ville ils annoncèrent la Bonne Nouvelle et firent de nombreux disciples. Puis ils revinrent à Lystres, à Iconium et à Antioche. Ils affermissaient le courage des disciples ; ils les exhortaient à persévérer dans la foi… » (Ac 14,20-22 ). Malgré les souffrances et les incompréhensions, il s´agit pour nous de persévérer dans la foi et de nous en remettre à Dieu pour l´accomplissement de son œuvre de salut.


10. Dans l´Evangile du jour, c´est Jésus lui-même qui nous promet la paix ; non pas une paix précaire et éphémère comme celle que le monde donne, mais la sienne qui est la paix véritable et durable : « C´est la paix que je vous laisse, c´est ma paix que je vous donne ; ce n´est pas à la manière du monde que je vous la donne » (Jn 14,27 ). En aimant ainsi le Christ qui est uni á son Père, et en nous attachant à sa personne par une foi véritable et authentique, nous serons les signes de l´amour de Dieu qui veut attirer à lui tous les hommes, surtout ceux qui ne le connaissent pas encore.


11. Alors que je vous exhorte à redécouvrir votre place et votre rôle dans la mission évangélisatrice de l´Eglise, en vous engageant avec zèle et amour au service de la communication de la foi, je demande au Seigneur de bénir votre apostolat et votre ministère pour le renouveau, la croissance et la vitalité de nos églises locales. Amen.


Fridolin Cardinal AMBONGO, ofm cap

Archevêque Métroplitain de Kinshasa


Homélie. Rencontre avec les caté. (1)
.pdf
Download PDF • 210KB