Homélie de son Eminence Fridolin Cardinal AMBONGO, : Dimanche de Pâques


Jour de la Résurrection du Seigneur 17 avril 2022 Paroisse St Luc Banabakintu Dimanche de la Résurrection : Ac 10, 34. 37-43 ; Col 3, 1-4 ; Jn 20, 1-9


Mes Chères Diocésaines et Diocésains, Chers Frères et Sœurs dans le Seigneur,


1. Je suis heureux de me retrouver ici à la Paroisse St Luc Banabakintu de Masina pour la Célébration de la Solennité de la Résurrection de notre Seigneur Jésus. Hier soir, à la veillée pascale, nous avons chanté l´Exultet (Mbonda ya Pasika), annonçant avec joie la Résurrection du Seigneur qui est passé de la mort à la vie. Oui, le Seigneur est ressuscité ! Il est vraiment ressuscité ! Jésus est vivant ! Il ne faut donc plus le chercher parmi les morts. Il n´est plus là ! Le tombeau est vide.


2. Frères et sœurs dans le Seigneur, en ce Dimanche de la Résurrection, je voudrais avant toutes choses vous saluer tous et toutes, et vous remercier pour l´accueil que vous me réservez dans votre Paroisse. J´exprime ma profonde gratitude au Curé de la Paroisse, monsieur l´abbé Jean-Marie Lukitu, à son vicaire ainsi qu´à tout le conseil paroissial élargi. En me retrouvant aujourd´hui dans votre paroisse, je réalise que votre église est toujours et encore en construction. Aussi, je voudrais vous exhorter et vous encourager à conjuguer des efforts pour achever ce que vous avez commencé. Certes, le défi est grand, mais vous pouvez ensemble le relever.


3. Frères et sœurs dans le Seigneur, la Parole de Dieu que nous venons d´écouter nous éclaire sur le mystère du jour, c´est-à-dire la Résurrection du Christ et cette même Parole nous invite à tirer les conséquences de cette Résurrection pour notre vie. Dans la première lecture tirée du livre des Actes des apôtres, les apôtres attestent que le Seigneur est vraiment ressuscité. Ils sont ainsi non seulement témoins de la vie publique de Jésus, mais aussi et surtout de sa victoire sur la mort. Notre foi pascale repose donc sur la foi au témoignage des disciples du Seigneur. Prenant la parole au nom des apôtres, Pierre, plein d´assurance, déclare : « Ils ont fait mourir Jésus en le pendant au bois du supplice. Et voici que Dieu l´a ressuscité le troisième jour » (Ac 10, 39-40). De cela, ils en sont les témoins. Et nous sommes nous aussi appelés à en être les témoins aujourd´hui.


4. Dans la deuxième de ce dimanche de la Résurrection, St Paul, s´adressant aux Colossiens, leur rappelle qu´« ils sont ressuscités avec le Christ » (Col 3, 1). Et être ressuscité avec le Christ a des conséquences dans la vie des disciples du Seigneur, qui doivent désormais tendre vers les réalités d´en haut et aspirer aux choses qui élèvent. Le sens de notre existence chrétienne se trouve en Dieu qui nous attire à lui. Ne nous enfermons donc pas dans les réalités purement terrestres.


5. Quant à l´Evangile du jour, St Jean nous présente le signe du tombeau vide qui atteste que Jésus est bel et bien vivant. Marie-Madeleine en a fait l´expérience lorsqu´elle s´est rendue de grand matin au tombeau. A sa suite, c´est Pierre et Jean qui s´y rendent pour parvenir au terme de leur parcours à la foi pascale. Nous avons, frères et sœurs dans le Seigneur, besoin de l´intelligence de la foi pour voir le Ressuscité au milieu de nous, et pour mourir et vivre avec le Christ.


6. La Résurrection du Seigneur que nous célébrons aujourd´hui n´est donc pas un vain mot. C´est bien une réalité de notre foi et qui nous rejoint dans notre existence quotidienne. Ainsi, Célébrer Pâques, c´est reconnaître que la vie est plus forte que la mort. Ne cherchons donc plus le Vivant parmi les morts (Cf. Lc 24, 5). Il se tient debout au milieu de nous. Du fond de notre misère toujours croissante et face à l´avenir de plus en plus sombre de notre pays, la RD Congo, la Pâque du Seigneur vient ouvrir pour nous un nouveau chemin d´espérance et de confiance en l´avenir.


7. Voilà pourquoi, chers frères et sœurs, je vous exhorte à devenir des créatures nouvelles dans le Christ. La Pâque du Seigneur peut et doit changer nos vies. Je vous souhaite, en ce Jour saint, de rencontrer le Seigneur ressuscité dans votre vie. Une telle rencontre n´est possible que lorsque votre cœur est prêt à voir au-delà du tombeau vide et à accéder à la foi authentique. N´ayez donc pas peur !


8. Puisse La lumière du Seigneur ressuscité dissiper les ténèbres de nos vies et nous faire passer de la mort à la vie, du vieil homme au nouvel homme.


Amen.


Fridolin Cardinal AMBONGO, ofm cap

Archevêque Métropolitain de Kinshasa