Homélie de son Eminence Fridolin Cardinal AMBONGO, à la Messe d´Ordinations presbytérales (COSUMA)


Homélie de son Eminence Fridolin Cardinal AMBONGO,

à la Messe d´Ordinations presbytérales (COSUMA)

Paroisse Notre-Dame d´Afrique, samedi 23 juillet 2022


Textes bibliques : Is 43, 1-10 ; Lc 10, 1-12

Révérends Pères Provinciaux,

Révérends Pères,

Révérendes Sœurs,

Chers Frères et Sœurs dans le Seigneur,


Introduction


1. C´est avec un cœur rempli de joie et de gratitude que je préside cette eucharistie au cours de laquelle je vais ordonner prêtres, pour le compte de la Conférence des Supérieurs majeurs (COSUMA), 19 diacres religieux qui sont là devant moi. Je leur imposerai les mains et je prononcerai sur eux la prière consécratoire, et ils deviendront des prêtres, c´est-à-dire collaborateurs sages et avisés de l’évêque, tout en étant au service de leurs congrégations respectives.

2. Ce jour est donc celui de grande joie pour nous tous ici présents, mais aussi un jour d´action de grâce à Dieu pour le don de ces nouveaux ministres, qu´il a lui-même choisis et appelés à servir son Eglise et son peuple, selon les charismes propres à leurs familles religieuses. Au nom de l´Eglise, je voudrais ainsi exprimer ma gratitude aux différentes congrégations, particulièrement aux supérieurs majeurs et aux formateurs qui ont accompagné ces candidats jusqu´à ce jour et qui les présentent aujourd´hui au Seigneur. Je saisis également cette occasion pour remercier au nom de l´Eglise toutes les congrégations implantées dans l´Archidiocèse de Kinshasa et qui s´impliquent surtout activement et généreusement dans la pastorale d´ensemble, surtout dans la périphérie de notre Diocèse. Enfin, j´exprime aussi ma profonde gratitude aux familles des ordinands, qui ont accepté de consacrer leurs enfants au Seigneur. Que l´oblation de ces jeunes soit une offrande agréable à Dieu.


Parole de Dieu

3. Dans la première lecture tirée du livre du prophète Isaïe, il est question du choix que Dieu lui-même fait de ses serviteurs à qui il promet son soutien et son amour indéfectibles : « Ne crains pas, dit le Seigneur, car je t´ai racheté, je t´ai appelé par ton nom : Tu es à moi…Si tu traverses les eaux, je serai avec toi, et les rivières, elles ne te submergeront pas. Si tu passes par le feu, tu ne souffriras pas, et la flamme ne te brûlera pas...Car tu comptes beaucoup à mes yeux, tu as du prix et je t´aime » (Is 43, 1-2.4). L´élu de Dieu n´a donc pas à avoir peur d´agir et de parler au nom de celui qui l´envoie et qui l´aime. Car la vocation sacerdotale est avant tout l´initiative et l´œuvre de Dieu. En entrant dans le sacerdoce, on renonce à sa volonté personnelle pour accueillir en toute confiance celle du Seigneur.


4. Dans l´Evangile du jour, St Luc nous présente le récit de l´envoi en mission des soixante-douze disciples de notre Seigneur. Jésus lui-même les appelle, les consacre et les envoie en mission avec des consignes précises et des objectifs bien clairs : « Allez ! Voici que je vous envoie comme des agneaux au milieu de loups. N´emportez pas de bourse, pas de besace, pas de sandales, et ne saluez personne en chemin. En quelque maison que vous entriez, dites d´abord : « Paix à cette maison » » (Lc 10, 3-5).


5. L´envoyé de Dieu ne doit donc pas s´encombre de beaucoup de choses ; il est appelé à être libre à l´égard de tous et de toutes, et surtout à annoncer la paix et la proximité du Royaume des cieux. Voilà, frères et sœurs, ce qu´on attend d´un prêtre et d´un missionnaire aujourd´hui : Porter le souci de la mission et se faire serviteur de tous, avec un sens élevé de détachement.


6. Frères et sœurs dans le Seigneur, le sacerdoce est certes un ministère noble et exaltant. Mais le sacerdoce est aussi une vocation exigeante. En effet, devenir prêtre et vivre conséquemment sa consécration religieuse dans le Congo d´aujourd´hui, comme partout ailleurs, supposent qu´on soit prêt à relever de nombreux défis liés à la vie et au ministère du prêtre, qui est avant tout serviteur du Christ et de son Evangile. En conséquence, seul l´attachement au Christ, Grand-Prêtre par excellence, peut garantir une vie sacerdotale fructueuse et féconde. Voilà pourquoi je vous demande de beaucoup prier pour nos ordinands.


Exhortation spécifique aux ordinands

7. A vous mes chers fils et chers ordinands, dans quelques instants vous deviendrez des prêtres. Ainsi, vous serez configurés au Christ, Bon Pasteur et Grand-Prêtre de la Nouvelle alliance. Je vous exhorte à écouter l´Esprit Saint et à vous laisser conduire par Dieu lui-même. Assumez de bon cœur les exigences liées à la vie sacerdotale, et aussi celles ayant trait aux vœux de religion : les valeurs évangéliques de l´obéissance et de la pauvreté, tout comme celle de la Chasteté ou du célibat, qui est un don particulier que Dieu fait à son Eglise, ainsi que les Evêques de la Cenco l´ont rappelé dans leur exhortation intitulée : « A l´école de Jésus-Christ (Cf. Eph 4, 20).


8. Soyez prêts à aller partout où vos Supérieurs vous enverront sans chercher à privilégier ou à poursuivre des intérêts personnels et égoïstes, ou ceux de son clan. Ouvrez-vous plutôt largement à la mission universelle de l´Eglise pour laquelle vous avez consacré votre vie.


9. Le Seigneur Jésus-Christ, Grand-Prêtre de la Nouvelle Alliance, vous a choisis au milieu de vos frères et sœurs, pour conduire ceux-ci et pour leur annoncer l´Evangile du salut. Servez donc avec joie et enthousiasme le Christ, maître, prêtre et pasteur, lui qui fait croître son propre corps, l’Église, pour former le peuple de Dieu et construire le nouveau Temple saint. Annoncez sans crainte l’Évangile à temps et à contretemps, et célébrez avec foi et piété la sainte et divine liturgie, surtout en offrant le sacrifice du Seigneur. Bref, soyez, chers Fils, de bons prêtres, des pasteurs selon le cœur de Dieu.

10. Enfin, chers fils, n´oubliez pas que le sacerdoce est avant tout un appel à la sainteté. Devenez donc par votre consécration des saints prêtres. Le prêtre que vous deviendrez tout à l´heure est en effet cette personne qui se donne entièrement au Seigneur, qui se sanctifie, tout en sanctifiant le peuple de Dieu. Prêchez par votre témoignage de vie, en prenant conscience de ce que vous faites et en conformant votre vie à ce que vous accomplissez.


Conclusion

11. Puisse le Seigneur Jésus vous combler lui-même de joie et de paix dans votre vie et votre ministère de prêtres. Je confie votre ministère sacerdotal à l´intercession de la Bienheureuse Vierge Marie, Mère des prêtres. Amen.



Fridolin Cardinal Ambongo, ofm cap


Archevêque Métropolitain de Kinshasa





Homélie ord. sacer. cosuma 2022 (1)
.docx
Download DOCX • 21KB